Libre Expression des candidats de l’équipe “Continuer et Développer”

Mise au point du 31 août 2020
par Guy LECHARTIER

Lorsque les candidats du Groupe UL 2020 affirment, sans rien prouver , que la présidente et le secrétaire général décident seuls, ils affichent un mépris pour les membres du C.A. qui n’est pas admissible.

Nous ne serions que des marionnettes manipulées par le « couple impérial » comme ils se plaisent à les appeler.
Depuis que je suis membre du CA, il n’y a qu’une personne qui a essayé de me manipuler c’est J. Brissonnet en voulant me dresser contre la présidente et le secrétaire général, mais en vain.

Quant aux accusations concernant notre incapacité à agir pour un fonctionnement paisible et démocratique émanant de celui, parmi d’autres, qui a créé un climat délétère dans les échanges allant jusqu’à demander la démission de la présidente et du secrétaire général avec pour argument « il devient urgent de revenir à une conception déontologique du fonctionnement d’U.L. », c’est cocasse !

Gérard Mercey a démissionné parce que « la trésorière avait un rôle réduit, ne voulant pas cautionner de telles dérives ».
Quelles sont-elles ? Il affirme que la situation de n’est pas améliorée et pourtant il fait liste commune avec Guy Vieillechaize, trésorier avant moi, et qui a mis en place une comptabilité analytique qui donne satisfaction.

Il existe des divergences avec le Groupe UL 2020 mais ce sont des divergences de fond qu’ils n’expliquent pas dans leur réquisitoire et dont nous débattrons l’année prochaine avec les adhérents.

UL 2020, c’est presque fini, demain c’est 2021 !

Guy Lechartier

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *