A l’occasion du renouvellement du C.A Ultime Liberté de 2020

( En octobre 2020, lors des votes et élections par correspondance pour l’ A.G. Ordinaire dont la réunion physique a lieu le 17 octobre 2020 )

Pour la première fois un groupe constitué d’opposants s’est formé au sein de l’association de façon à présenter des candidats clairement identifiables de ce groupe qui s’est appelé “Groupe UL 2020”.

Une telle évolution n’est pas en soi préjudiciable et permet d’essayer de clarifier un certain nombre de tensions qui existent depuis quelques temps comme dans beaucoup d’associations, et dont toute analyse du fonctionnement démocratique en général montre que ce fonctionnement génère nécessairement des conflits que cette vie démocratique est chargée d’expliciter et si possible de résoudre.

Cette nouvelle situation de gestion de la “gouvernance” de l’association, et des candidatures au C.A. qui s’expriment, implique également, de la part de tous ceux qui comme adhérents dans l’association constituent jusqu’à présent une large majorité, un droit spécifique à être informés des grandes lignes que la “majorité” sortante leur propose de mettre en oeuvre à l’issue de l’A.G. de 2020 et du vote par correspondance des adhérents.
Et ceci indépendamment des sites officiels de l’association ( ancien site encore en service et nouveau site en création ) qui se doivent de garder une certaine réserve quant au soutien à tels ou tels candidats, même si les membres du C.A. en activité exercent bien sûr leur responsabilité statutaire sur les contenus de ces sites.

Comme le “Groupe UL 2020” a jugé acceptable par tous qu’il se serve d’un site et d’un nom de domaine spécifique ( ultimeliberte.info, dont l’un de leurs membres est propriétaire ), ce groupe ne devrait pas voir d’inconvénients à ce que l’ Équipe “Continuer et Développer” héritièrer du C.A actuel et de la longue expérience acquise par les membres fondateurs de l’association ( Claude Hury et Armand Stroh notamment ) , dispose de son propre domaine et site Web, ultimeliberte.org distinct des domaines “ultimeliberte.fr” et “ultimeliberte.net” qui sont actuellement utilisés comme supports communs de l’association.